Appel Watch Series 3 : tout sur la dernière montre connectée d’Apple

Par

Apple Watch

En marge du premier Keynote qu’elle organisait au sein du Steve Jobs Theater, Apple a dévoilé entre autres produits, l’Apple Watch Series 3, la déclinaison 2017 de sa montre connectée. Si nous avions évoqué en survol les principales nouvelles fonctionnalités sur la Series 3 au sein d’un précédent billet, il est question maintenant d’en savoir plus sur sa dotation technique.

Entre processeur désormais double-cœur et une ROM plus musclée, l’Apple Watch prend un réel envol en devenant un outil indépendant de télécommunications.

Deux modèles, les mêmes caractéristiques ou presque

Apple n’a été que très peu bavarde au sujet de la fiche technique de sa nouvelle montre connectée. Cependant, quelques informations ont été distillées ici et là. La première concerne la capacité de stockage. En effet, l’on sait depuis hier que l’Apple Watch Series 3 est la première montre connectée dotée d’une carte SIM, elle est donc autonome fonctionnellement.

Seulement, ce qu’Apple n’a pas mentionné durant son Keynote, c’est qu’il existait en fait deux Apple Watch Series 3, l’une n’embarquant qu’une puce Wifi, et l’autre, la fameuse carte SIM électronique. En fonction de cette dotation cellulaire ou non, l’utilisateur aura donc droit à 8 Go de stockage (WiFi) ou 16 Go (Cellular + Wifi).

De plus, la montre en version eSIM, est compatible 4 Go, ce qui promet des vitesses de transfert record. Et pour clore ce chapitre, la montre lance de nouveaux bracelets, plutôt jolis.

Des capteurs, mais sans données analysées

L’Apple Watch Series 3 embarque de nombreux capteurs, dont un altimètre/baromètre intégré. Cependant, la firme ne fait mention nulle part de la présence d’une boussole dans sa montre connectée.

Fait étrange, puisque justement la montre par le biais de son arsenal GPS, est à même de déterminer avec exactitude sa position géographique. De plus, exit la compatibilité d’avec GALILEO (l’équivalent européen du GPS ou du GLONASS), seuls les normes de géolocalisation américaines et chinoises sont prises en charge.

L’on devra apparemment (pour l’instant on l’espère) se contenter d’utiliser le nouveau capteur pour compter le nombre d’étages montés en journée. Du reste, voici en vrac, les principaux points forts de l’Apple Watchh Series 3.

On remarque la présence d’une puce Bluetooth 4.2, par le biais de laquelle l’Apple Watch Series 3 se connectera aux AirPods. De plus, la montre connectée est désormais étanche jusqu’à 50 mètres.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

dapibus Lorem felis id commodo consectetur neque. libero quis vulputate,