Apple poursuivi pour violation de brevet concernant le clavier d’iOS et 3D Touch

Par

Actualités Apple

Apple vient tout juste d’être accusé de violation de brevet pour son clavier sur iOS et son système de détection de pression sur les derniers iPhone, 3D Touch.

La plainte a été déposé par l’entrepreneur Toshiyasu Abe, auteur de l’un des brevets soi-disant violé par Apple. Le brevet en question évoque des caractères supplémentaires faisant leur apparition lors d’un balayage ou un appui long sur une des touches du clavier virtuel. Ce brevet mentionne également un système de détection de la pression du doigt, une fonctionnalité qui, sur le papier, ressemble à s’y méprendre à 3D Touch, d’autant plus que le brevet a été déposé en 2013, bien avant son arrivée sur les iPhone.

Les ressemblances sont effectivement assez proches des nouveautés d’Apple, comme la fonction d’utiliser un accent sur une lettre en laissant son doigt posé sur la touche un petit instant, ou encore d’effectuer un balayage vers le bas d’une touche pour afficher des raccourcis. Cette dernière fonctionnalité est assez récente, puisqu’elle est arrivée seulement avec iOS 11.

Cette plainte a ainsi toutes les raisons d’être déposée, puisque les fonctionnalités apportées par Apple sur son clavier ressemble trait pour trait au brevet déposé en 2013 par Toshiyasu Abe.

Ce dernier était au courant depuis 2009, lorsque Apple avait délivré la fonction pour ajouter rapidement des accents aux lettres. Il avait a nouveau relancé Apple l’an dernier lors de l’apparition du nouveau clavier d’iOS 11.
Il semble que Toshiyasu Abe n’ait pas eu les réponses escomptées à ces moments et demande ainsi aujourd’hui des dommages et intérêts conséquents à la firme de Cupertino.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

Aenean ut efficitur. Lorem luctus ante.