Droit à la réparation : Apple va être obligé de fournir des pièces de rechange

Par

Actualités Apple

Alors qu’Apple subit encore les affres du #batterygate avec de (très) nombreuses plaintes pour obsolescence programmée, la Californie devrait être le 18eme état américain à légiférer un Droit à la réparation. Cela signifie que les consommateurs de ces États disposeront, selon les propos de la parlementaire Susan Talamanters Eggman, de « la liberté de faire réparer leurs appareils par le réparateur de leur choix, une pratique qui a été tenue pour acquise […] mais qui devient de plus en plus rare dans une société d’obsolescence programmée » dans l’intérêt de « stimuler les économies locales au lieu d’usines étrangères non durables. »

En outre, Apple devra donc fournir les composants nécessaires comme des pièces détachées et ses documentations de diagnostic et de réparation à chaque réparateur indépendant afin qu’ils puissent réparer correctement les appareils de la marque.

Si la nouvelle a été plutôt bien accueillie par des associations de consommateurs, Apple s’était déjà opposé à ce Droit à la réparation en invoquant les droits de propriété intellectuelle, et la protection de ses technologies. En outre, la Pomme avait également mentionné que fournir les documentations pour les réparations augmenterait le risque de faille de sécurité. Toutefois, le #batterygate étant passé par là, la firme de Cupertino ne peut plus dire grand-chose sous peine de se faire taxer d’obsolescence programmée.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

felis sed velit, vulputate, porta. leo. vel, consectetur