Facebook Messenger véhicule un malware capable d’infecter des Mac

Par

Mac

Les Mac sont une forteresse impénétrable, c’est un fait. Cependant, avec l’évolution des techniques de programmation et surtout le gain d’intérêt pour les machines d’Apple, les pirates ont su développer au fil des années des outils malveillants en direction des Mac.

Dernier en date, non encore nommé, ce malware se transmet via Messenger, la plateforme de messagerie instantanée de Facebook.

Un malware multiplateforme

Le Kasperky Lab est l’un des principaux outils de veille antivirale de la sphère high-tech. Ce dernier a déniché il y a peu au sein de Messenger un dangereux malware capable d’infecter aussi bien les Mac que les PC sous Windows ou Linux.

Selon le Karspersky Lab, les auteurs de ce malware se servent de comptes Facebook piratés pour répandre leur outil. Et en termes de propagation, ce nouveau malware se répand à une vitesse vertigineuse. La raison est toute simple, puisqu’il se cache dans un lien hypertexte sous la forme [votre prénom] vidéo + smiley + un lien bit.ly ; cela leur permet de toucher beaucoup plus de monde… qui ne serait pas tenté d’ouvrir un lien débutant par son prénom ?

Comment agit le malware ?

Comme tout bon malware qui se respecte, ce nouveau non encore nommé est le fruit de pirates désireux de générer d’immenses revenus via une campagne de spamming publicitaire. Pour ce faire, une fois que l’utilisateur a cliqué sur le lien sur Messenger, ce dernier est redirigé vers une page Google Docs, où une vidéo dynamiquement générée à partir des photos et vidéos contenues dans le profil Facebook de l’expéditeur, s’affiche.

Seul hic, aucune vidéo n’est lancée à proprement parler, puisqu’en lançant la lecture, l’utilisateur est redirigé selon son navigateur et son système d’exploitation, vers une page bien précise.

Google Chrome par exemple sera dirigé vers une page à l’apparence de YouTube, où il se demandé à l’utilisateur de télécharger une extension afin de pouvoir visualiser la vidéo. Cette extension installera des codes malicieux susceptibles de faire planter l’ordinateur. Il faut donc éviter tout lien suspect sur Messenger !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

Sed tristique ut libero. id efficitur. diam Aliquam lectus sem,