La justice américaine fait pression sur Apple à cause du chiffrement iOS 8

Par

Actualités Apple

Apple a inauguré iOS 8 en juin dernier et la justice américaine n’aime pas beaucoup cela. En effet, avec son nouvel iOS et ses nouveaux smartphone que sont l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus, la firme à la pomme affirme chiffrer les données de ses utilisateurs, ce qui embête donc les autorités américaines ( et la NSA ? ) pour les récupérer.

DOJ

Cela agace donc particulièrement le DoJ, le Département de la Justice américaine. En effet, le compte rendu d’une réunion tenue « secrète » a été dévoilée et on y apprend donc que les autorités font pression sur Apple pour créer une porte dérobée ou « back door ». La justice veut donc forcer Apple à donner un accès pour pouvoir récupérer les données utilisateurs, comme c’était déjà le cas sur les précédents iOS. Les autorités américaine accuse donc le firme à la pomme de faciliter des actes criminels, qui pourraient conduire jusqu’à la mort d’un enfant. Apple répond à cela :« Nous ne pouvons pas créer une clef que seulement les « bons » gars pourraient utiliser ». En somme, Apple ne veut pas créer ces petites portes dérobées, un point positif pour les utilisateurs qui ne se verront pas aspirer leur données par la NSA, même si celle-ci dispose d’autre moyens pour les récupérer, comme via iTunes par exemple.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

ut Nullam efficitur. neque. risus. sem, libero nunc adipiscing felis tempus ipsum