Les parents peuvent surveiller l’activité en ligne de leurs enfants grâce à un logiciel de suivi

Par

Logiciel

Ce n’est un secret pour personne que la plupart des adolescents, et même les enfants plus jeunes, sont attachés à leur téléphone de nos jours. Il y a bien sûr beaucoup de problèmes d’addiction aux écrans, au point que certains enfants oublient les choses de la vie réelle, comme les devoirs, ou les conversations avec une personne réelle, et préfèrent envoyer des mèmes et des émojis. Cependant il existe des menaces plus graves dont certains parents ignorent l’existence, et qui peuvent causer de sérieux problèmes à leurs enfants s’ils ne font pas attention en ligne.

Deux des applications les plus connues permettant la consultation de profils et l’envoi de messages instantanés sont Facebook et WhatsApp. Cependant, elles sont également infestées de personnes qui les utilisent à des fins illicites, notamment pour essayer d’exposer des adolescents à du contenu pour adultes, envoyer des sextos, des photos nues et extorquer des informations personnelles comme des numéros de téléphone et des adresses.

Afin de combattre ce genre de comportement, les parents ont besoin d’allier habilement confiance et responsabilité, mais aussi de la possibilité de surveiller ce que leurs enfants font en ligne à tout moment. Les deux premiers se cultivent par un dialogue franc et honnête avec vos enfants sur vos attentes concernant leur comportement et leur capacité à rester en sécurité en ligne. La troisième est une extension de cette confiance qui permet aux parents de vérifier les comptes Messenger, les comptes de médias sociaux et les habitudes en ligne de leurs enfants pour s’assurer qu’ils sont en sécurité et qu’ils respectent leur part du marché.

Les points à surveiller avec vos adolescents en ligne sont notamment les suivants :

  • Contenu pour adultes : Les plateformes de médias sociaux tentent de faire le ménage, mais entre les images, les vidéos, les liens, les mèmes, les gifs animés et les salons de discussion, il est très difficile de maintenir la propreté de l’ensemble, surtout dans le cas d’utilisateurs qui tentent d’engager des discussions à caractère sexuel.
  • Prédateurs en ligne : Ils sont beaucoup plus courants que la plupart des parents ne le pensent, et peuvent prendre de nombreuses formes : des adultes se faisant passer pour des enfants, des adultes essayant de faire parler les enfants de sujets sexuels, des brutes de tous âges et d’autres qui tenteront d’obtenir des informations ou de l’argent auprès des adolescents et des enfants. Près de 56 % des adolescents ont été victimes d’intimidation sur Facebook.

Comment rester informé

Il existe nombre d’excellents programmes que les parents peuvent installer sur les appareils mobiles et les ordinateurs des enfants et qui permettent de suivre toutes les données du web, d’enregistrer les conversations, de copier les photos envoyées et reçues, et à peu près toute autre activité qu’on peut faire en ligne. D’autres logiciels peuvent bloquer l’accès à certains sites web ou à certains termes de recherche, ou encore attribuer une note comme celle d’un film à un ordinateur ou à un téléphone – 7+, 11+, 13+, etc.

Ainsi, tout site web dépassant une certaine note ne peut être consulté par l’utilisateur du téléphone en question. Bien que la tentation soit grande d’installer ce logiciel de manière anonyme, il est beaucoup plus logique que vos enfants connaissent son existence et sachent qu’ils doivent rester « dans les limites » que vous avez fixées et qu’ils ont acceptées. Aucun logiciel n’est infaillible et des enfants souhaitant enfreindre les règles trouveront un moyen de le faire. La meilleure solution consiste à établir une relation de confiance avec eux au fil du temps et à utiliser le logiciel de protection comme solution de secours pour vérifier de temps en temps qu’ils utilisent Internet en toute sécurité.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

Donec libero. massa nunc vel, pulvinar mi, id commodo