WhatsApp sur iOS : une faille donne accès aux conversations (même protégées)

Par

Application

Aucun écosystème, aucune application ne sont capables de garantir 100 % de sécurité quant à vos données personnelles. C’est d’ailleurs pourquoi les entreprises technologiques disposent d’ingénieurs et traqueurs qui fouillent les failles de sécurité afin de colmater ces dernières. WhatsApp aurait été compromis. L’application de messagerie serait victime d’une faille de sécurité qui donne accès à toutes vos conversations. Même celles protégées par Touch ID ou Face ID.

Comment se manifeste la faille de sécurité ?

La toute dernière version de WhatsApp sur l’iOS embarque apparemment une faille de sécurité. Cette dernière interagirait mal avec l’OS des iPhone, iPad et iPod Touch. Au point de donner accès aux conversations sauvegardées dans la mémoire du smartphone. Pour voir la faille en œuvre, il suffit de suivre ces étapes :

  1. Faire apparaître l’écran de partage d’iOS
  2. Presser l’icône WhatsApp dans les options de partage qui s’affichent à l’écran
  3. Sans vérification de sécurité aucune, en revenant sur l’écran d’accueil de l’iPhone et en rouvrant de nouveau WhatsApp, l’application s’ouvre sans demander ni reconnaissance faciale, ni d’empreintes digitales.

Cette faille est assez embêtante quand on tient compte du nombre incalculable d’informations que les utilisateurs échangent désormais sur cette application de messagerie instantanée. Et ce tous les jours. On parle de 2 milliards de photos, et près du double de messages.

Pas encore de correctif

Pour l’heure ni Apple ni WhatsApp n’ont réagi à l’annonce de la faille de sécurité. Du coup il est presque impossible pour l’heure de désigner un coupable entre l’iOS et le client WhatsApp

Toutefois, vu l’ampleur de la faille il est fort à parier qu’un correctif sera prochainement proposé par l’une ou l’autre des deux entreprises incriminées.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

libero felis sit facilisis non vulputate, fringilla ipsum