« Dis, Siri » est le résultat d’un processus ingénieux et complexe

Par

Apple

Bien que Siri soit critiqué par de nombreux utilisateurs, Apple a pourtant mis les bouchées doubles pour fignoler son assistant vocal, et notamment la fonction « Dis, Siri », qui permet d’appeler l’assistant par la seule force de ses cordes vocales, et qui est désormais activé par défaut dans iOS 11.

« Dis, Siri », un travail de longue haleine

La fonctionnalité « Dis, Siri » peut s’avérer très pratique lorsqu’on a n’a pas son appareil dans les mains. Derrière cette fonctionnalité qui paraît toute bête se cache pourtant un travail de longue haleine pour la faire fonctionner de la manière la plus naturelle possible.

Ainsi, « Dis, Siri » utilise un réseau neuronal et des dizaines et dizaines d’échantillons de voix masculines et féminines pour reconnaitre la petite phrase. Apple s’est efforcé de faire fonctionner « Dis, Siri » dans des environnements bruyants, grâce à la reconnaissance d’une voix spécifique, et il faut avouer que malgré quelques ratés, cela fonctionne tout de même plutôt bien.

Malgré les critiques a l’égard de l’assistant d’Apple, Loup Ventures a tout de même démontré que Siri est plus efficace qu’Alexia ou Cortana dans certains domaines de connaissances, avec 67% de réponses correctes pour Siri contre 64% chez Alexa et 57% chez Cortana.

Le talon d’Achille de Siri se situe plutôt dans son champ d’action relativement limité, alors que ses concurrents offrent souvent bien plus de services. De plus, Siri n’est pas utilisé à 100% sur tous les produits d’Apple, comme sur l’Apple Watch qui renvoie souvent l’utilisateur à demander à l’iPhone à son utilisateur, ou encore le HomePod, qui ne bénéficie pas de toutes les fonctionnalités de l’assistant, un comble alors que Siri est le seul moyen d’interagir avec l’enceinte.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

Nullam quis, in Lorem velit, sed nunc