MacBook et iPad : bientôt leur assemblage relocalisé en Indonésie suite aux décisions de Trump ?

Par

Rumeurs

Le décret présidentiel américain blacklistant Huawei et ses 70 filiales n’en a pas fini de secouer la technosphère. Après les interdictions  liées au marché américain et la marginalisation de la marque chinoise par la quasi-totalité des firmes technologiques du globe, c’est au tour des répercussions sur les entreprises américaines que les regards sont désormais tournés. Apple par le biais de Pegatron pourrait bien délocaliser la production de ses iPad et MacBook en Indonésie.

Huawei est désormais personna non grata dans le monde de la tech

C’est une réaction en chaine qui s’est abattue sur le second plus grand vendeur de smartphones au monde, premier plus grand chinois. Après avoir été mis sur liste noire par l’administration Trump, la firme a en effet vu la grande majorité de ses partenaires commerciaux couper les liens qui les unissaient depuis des décennies. On compte notamment parmi ces lâcheurs Intel, Qualcomm ou Broadcom, mais aussi Microsoft qui a décidé de retirer de la vente les PC et tablettes Huawei du Microsoft Store en ligne.

En outre, Huawei n’est plus autorisé à produire des processeurs ARM par le biais de sa filiale HiSilicon, et ne peut plus se servir de l’architecture ARM vu que sa licence de fondeur a été révoquée. En outre Google lui a également interdit l’accès aux services et mises à jour d’Android. Du coup les prochains smartphones Huawei ne pourront plus user de l’OS dans son entièreté. Et comme si cela ne suffisait pas, Panasonic, Leica et Sony ont décidé de ne plus fournir Huawei en capteurs photo et RAM, tout comme les opérateurs Docomo (Japon) et EE (Royaume-Uni) ont décidé de ne plus proposer de smartphones Huawei à leurs abonnés. Ces opérateurs vont même plus loin en éjectant Huawei des entreprises partenaires pour le lancement de leur réseau 5G respectifs. Autant dire que a chauffe chez Huawei en ce moment.

La réaction de la Chine encore attendue mais Apple déjà sur la selette

Bien que la réaction de la Chine soit toujours attendue, des rumeurs circulent en ce moment, évoquant un probable bannissement d’Apple en Chine. Et ce qu’il s’agisse d’Apple en tant que client chez les assembleurs tels que Pegatron ou Foxconn, ou Apple en tant que société technologique vendant des produits comme l’iPad, le MacBook ou l’iPhone.

D’ailleurs Pegatron étudie sérieusement la question d’une relocalisation de la production de tablettes tactiles et d’ordinateurs estampillés de la Pomme en Indonésie.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

efficitur. diam leo. felis Sed tristique ut massa ante. ut