Obsolescence programmée : Une action en justice déposée en France à l’encontre d’Apple

Par

Hors-sujet

Après avoir essuyé un certain nombre de plaintes aux États-Unis a cause de l’affaire des ralentissements des anciens iPhone, Apple se prend une nouvelle action en justice, mais cette fois en France. C’est la 11e action en justice contre Apple depuis ses révélations sur le ralentissement des iPhone d’ancienne génération.

C’est l’association Halte à l’Obsolescence Programmée (HOP) qui a déposé cette action au Tribunal de Grande Instance de Paris. L’association accuse Apple « d’obsolescence programmée » et de « tromperie ».

Laetitia Vasseur, la cofondatrice et déléguée générale de HOP, est remontée contre la firme californienne, et elle le fait savoir :
« tout est orchestré pour contraindre les consommateurs à renouveler leurs smartphones. À plus de 1200 euros le téléphone, soit plus d’un smic, ces pratiques sont inacceptables et ne peuvent rester impunies »

Rappelons que l’obsolescence programmée est un délit grave. Selon l’article L.213-4-1.-1 du Code de la consommation, son auteur peut être sanctionné d’une « Peine maximale de deux ans de prison et d’une amende allant jusqu’à 300 000 euros et 5% du chiffre d’affaires annuel ».
Si les 300 000 euros d’amende ne risquent pas de faire peur à Apple, les 5% du chiffre d’affaires annuel représente pour la firme de Cupertino une somme autrement plus élevé.

De plus, ces actions en justice et les ventes d’iPhone X qui s’écroulent depuis plusieurs semaines font chuter l’action en bourse d’Apple (AAPL) depuis le 19 décembre. Apple ne conclut pas l’année en beauté !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Partagez cet article avec vos amis.

suscipit libero tempus lectus risus tristique velit, facilisis id et,